Rouen-Echecs

Le site des joueurs d’échecs de Rouen

Accueil > Saisons > Saison 2009-2010 > Coupe de France 2009 : Rouen s’incline à Saint-Just 1 à 3

Coupe de France 2009 : Rouen s’incline à Saint-Just 1 à 3

mercredi 2 décembre 2009, par Alain Hervais

"En ce dernier week-end de brumaire, un vent froid à faire trembler une jument sans culottes, nous (Tony et bibi) rejoignons nos deux amis Cavaleros pour le Grand Coup devant Sever Saint Saloon ... Tufek, cigarette au bord des lèvres, chapeau de cowboy à la John Wayne, le Parrain comme on l’appelle dans le milieu ... et le sympathique, talentueux et prometteur fin tireur Musa ... En route pour Saint-Just ... Route 66 ... le Far West ... quoi le vrai de vrai ... pendant que Musa appuie sur le champignon ... Tuf nous dévoile les p’tites ficelles du milieu, le p’tit truc qui fait que le Patron reste le Patron ... "Ne vous inquietez pas les mecs ! J’ai déjà réservé l’hôtel pour la Finale au Sénat ... on dégainera tous ces lapins et ils tomberont comme de vulgaires châteaux de cartes." ... c’est vrai que Tuf était concluant sur l’affaire ... ah ! je rêvai déjà de Paris, ce titre de Coupe du Far West, les french cancans ... l’extase quoi ... mais devant nous, déjà se présentait la Picardie ... pourquoi pas écrire un Routard sur ce comté ... en voilà une idée qu’elle est chouette ... (une fois de plus je manque d’arguments) ... et déjà les rétros de la Cadillac de Musa reflètaient cette petite bourcade de Saint-Just ... nous descendions tels les quatre Mercenaires, armes et mains liées au ceinturon, et agréablement nous fûment surpris de l’accueil chaleureux et fort sympatique des Justiniens ... et que les cafetières coulent à flot ainsi soit-il ... 1, 2, 3 Tirez et c’est parti ... Tuf tire à bout portant, son adversaire ne sait que faire devant de tels assauts, l’attaque semble être menée de main de maître ... ah ! ce n’est pas un Parrain de pacotille notre Tuf ... puis, vint le face à face, il dégaine non son revolver mais une Lucky Strike c’est le drame ... 0 à 1 ... nous sommes menés ... Comment osent-ils ? Diantre ... quelle audace ... nous les Incorruptibles ... s’attaquer à nous ... mais il faut rendre à César ce qui appartient à César ...1 à 1 ... Tony rétablit la situation directe ... attaque au napalm ... 19 coups ne durent que la partie ... et un adversaire gisant sur la table brûlé au troisième degré ... le Sicilien peut être fier ... quant à Musa ... il déballe l’artillerie lourde ... le roi adverse est assiégé ... mais en ce jour sombre, les Dieux ne sont pas avec nous, la Dame de Musa se fait un hakiri rira le dernier au centre de l’Echiquier ... le type même de coup que l’on ne voit pas ... putain d’homme à l’harmonica ... Musa reste humble ... il a rudement mené la partie ... 1 à 2 ... le tictac incessant des pendules ... zeitnot en vue, je me dois de me redresser sur ma scelle ... vais-je y parvenir ... malgré mon troisième rejet de greffe de cerveau ... ah ! les dissidents de Criqueboeuf-les-Deux-Eglises ce n’est plus ce que c’était ... Tempête sur l’Echiquier ... chaos tactique de toute part ... le bateau ivre que je suis tangue ... instant fort en chocolat ... je ne fais que regarder ses yeux pépites ... aidez-moi ... appelez le mousse ... au Chocolat ... puis c’est la fondue ... le drame ... 1 à 3 ... Fin".

Matthieu Morisse

Messages