Rouen-Echecs

Le site des joueurs d’échecs de Rouen

Accueil > Saisons > Saison 2012-2013 > L’intersaison bat son plein

L’intersaison bat son plein

vendredi 5 juillet 2013, par Alain Hervais

C’est une longue période (plus de six mois cette année) qui sépare la fin d’une saison d’interclubs du début de la suivante, mais l’intersaison est une période pleine d’activité.
C’est le temps du « mercato », transferts de joueurs d’un club à l’autre, et aussi celui des repêchages… Rouen en sait quelque chose ! En effet, notre équipe2, 8ème de son groupe de N3, était normalement reléguée en N4, mais a finalement obtenu le droit de continuer l’aventure en N3. Par voie de conséquence, le groupe Haute-Normandie de N4 se retrouvait avec 9 équipes au lieu de 10 (Rouen2 ne figurant plus dans ce groupe). Il a donc fallu repêcher le 8ème de N4 qui n’était autre que…. Rouen3 ! Et voilà notre équipe 3 repêchée elle aussi. Deux bonnes nouvelles n’arrivant jamais seules, nous avons appris ces jours-ci le repêchage de l’équipe 4 en R1.
En résumé, trois équipes sur quatre devaient descendre ; finalement, elles se maintiennent toutes.
L’intersaison est enfin le temps des calendriers, et nous connaissons désormais celui de la prochaine saison pour la N2.
Nous retrouvons Grand-Quevilly (venant de N1) et Dieppe (venant de N3), ainsi que neuf équipes franciliennes. Parmi celles-ci figurent Club608, Drancy2, Lutèce et Villejuif (venant de N3) que nous n’avions jamais rencontrées lors de ces dernières saisons en N2. Rouen se déplacera 4 fois : à Dieppe, Créteil, Villejuif, et Paris (contre Lutèce).
En N3, ce sera de nouveau le groupe 8 où nous retrouvons Bihorel, Gonfreville2 et Louviers (venant de N4), ainsi que six équipes franciliennes. Outre Louviers, deux autres équipes de ce groupe étaient pensionnaires de N4 la saison dernière : Carrières-sur-Seine et Le Vésinet2 ; aucune ne descend de N2.
Reste encore plus de trois mois aux différents protagonistes pour parfaire leur recrutement et affuter leurs stratégies respectives, lancement des hostilités le 13 octobre.